Étape 1: Trouver le bon village

Trouver le bon village

L'espadrille originale et authentique a été fabriquée à la main depuis le 13ème siècle dans les villages du sud de la France et du nord de l'Espagne. L'authentique confection d'espadrilles est un art qui a presque disparu du fait de la mondialisation. La famille de Diego est originaire d'un des derniers villages d'Espagne où nos espadrilles sont fabriquées selon une tradition centenaire.

Étape 2: Filer la corde traditionnelle

Filer la corde traditionnelle

José Luis, l'un des personnages les plus attachants du village, est le dernier cordonnier traditionnel de la région. Ses anciennes machines à filer des années 1930 tissent des fils de fibres recyclées et du fil de jute en forme de tresse. Sa corde est utilisée dans toute la région par les fabricants de semelles et est assez résistante pour les semelles mais suffisamment souple pour être confortable.

Étape 3: Former et coudre la semelle

Former et coudre la semelle

Vicente, le fabricant de semelles, est connu pour sa maîtrise et sa vaste connaissance de l'artisanat de l'espadrille. Il tourne la corde tressée dans la forme typique de la semelle d'espadrille à l'aide d’une plaque tournante. Assis sur son banc « alpargatero », il coud la semelle en utilisant un fil de sisal et une longue aiguille pour éviter que la semelle ne se défasse.

Étape 4: La fusion du caoutchouc à la semelle

La fusion du caoutchouc à la semelle

À l’origine, les semelles des espadrilles n'étaient faites que de corde. Depuis les années 40, une fine couche de caoutchouc naturel a été ajoutée au bas des semelles pour les rendre plus durables. Nos semelles sont pressées à chaud dans un moule métallique grâce à la fusion du caoutchouc naturel vulcanisé à la semelle de la corde sans l'utilisation de colle ni de produits chimiques.

Étape 5: Le tissage de la toile

Le tissage de la toile

La toile de coton est fabriquée le long de la côte méditerranéenne de l'Espagne, région largement connue pour la qualité et la beauté singulière de son tissage traditionnel. Cette procédure très complexe implique des centaines de fils colorés teints qui sont tissés ensemble sur un métier à tisser, créant une toile magnifiquement conçue, parfaitement adaptée pour faire la partie supérieure des espadrilles.

Étape 6: Le tailleur

Le tailleur

Toutes les pièces supérieures des espadrilles sont découpées et préparées par le maître tailleur « Mateo". Selon qu'il travaille avec du coton, de la soie ou du cuir, il choisit différents coupeurs et calibre sa presse en fonction des matériaux et de la taille souhaitée. Cette procédure est une compétence de base de la production d'espadrilles traditionnelles.

Étape 7: Les couturières cousent à la main

Les couturières cousent à la main

La dernière et la plus importante étape est celle où la vraie magie opère entre les mains habiles des couturières du village. Une tradition qui a été transmise de mère en fille à travers les générations et consiste à coudre habilement le tissu sur les semelles de corde avec des points réguliers et de finir avec une broderie à l'avant de la chaussure.