Notre photographe Alexis a capturé un moment idyllique, avec Diego qui observe la transmission de l’expérience d'une génération à l'autre. Benedicta initie patiemment et méticuleusement sa petite-fille Itziar à l'habileté d'aligner parfaitement les points de la couture qui lient le tissu à la semelle de la corde, ainsi que la technique de l’avant tissé qui caractérise et identifie l'espadrille espagnole classique faite main, ce qui la démarque des imitations. Il est bon de savoir que la tradition est encore transmise, car l'art de l'espadrille traditionnelle risque de disparaître complètement dans notre économie mondialisée moderne.