Ernest Hemingway (1899-1961), romancier américain, journaliste et prix Nobel, a visité pour la première fois le Festival de San Fermin à Pampelune, en Espagne, avec sa femme Hadley, en 1923, où il est devenu fasciné par la tauromachie.
Les Hemingways revinrent à Pampelune en 1924 et une troisième fois en juin 1925. Cette année-là ils ont apporté avec eux un groupe d'expatriés américains et britanniques comme vu sur l'image: l'ami d'enfance d’Hemingway Bill Smith, Harold Loeb, Donald Ogden Stewart et Lady Duff Twysden avec son amant Pat Guthrie.
Quelques jours après la fin de la fête, il commence à écrire son plus important roman moderniste « The Sun Also Rises », au sujet d’un groupe d'expatriés américains et britanniques qui voyagent de Paris au festival de San Fermin à Pampelune pour assister à la course de taureaux et les corridas.

Les coureurs de taureaux espagnols portaient des espadrilles blanches avec un laçage traditionnel pour maintenir les chaussures solidement en place pendant la course.
L'amour incontesté d’Hemingway pour la tradition de la tauromachie est évident sur cette image, car nous pouvons le voir porter fièrement les chaussures confortables des coureurs.